L’odeur des vieux papiers

Je parle à l’urne. Je parle à Simon, comme s’il vivait désormais dans cette niche. C’est idiot, irrationnel, stupide, je sais. On ne dialogue pas avec un tas de cendres.

RA9433_C1_72dpi

.

.

Après une longue carrière d’animateur de radio, Simon Beaudoin meurt, laissant un coffre rempli de souvenirs de ses réalisations. Plongé dans ces documents d’une autre époque, Bruno découvre des moments de la vie de son père qu’il ne connaissait pas.

Et si, malgré la distance, on pouvait encore se parler ? Depuis la zone tampon où il se trouve, Simon cherche à établir un contact avec son fils pour le rassurer.

Une histoire de fantômes ? Pas du tout. Plutôt un livre sur l’espérance.

.

.

.

L’AUTEUR

FJ01_NB (1)Après une première vie bien remplie comme réalisateur, François Jobin s’est réincarné d’abord en oiseau migrateur, ensuite en écrivain. Il se consacre maintenant aux gens qu’il aime, ses enfants, ses petits-enfants, sa blonde, ses amis, et à toutes les choses de la vie qui font engraisser. À travers tout cela, il trouve le temps d’écrire quotidiennement parce qu’une journée sans histoires à raconter est comme un plat de pâtes sans sauce.

Crédit photo: François Grégoire

L’ODEUR DES VIEUX PAPIERS / FRANÇOIS JOBIN
EN LIBRAIRIE LE 18 AOÛT 2015

Roman, littérature
Thèmes: deuil, relation père-fils, histoire de la radio au Québec, souvenirs, maladie, espoir

ISBN : 978-2-924568-03-3 / 14 x 21,5 cm / 200 pages / 22,95 $

Advertisements
Marqué , , , ,
Advertisements
%d blogueurs aiment ce contenu :